GP de Mâcon. Majorel (Cro Lyon) s’impose

Les finalistes du grand prix et les demi-finalistes du 16 en double féminin. (photo Michel Raymond)
 
Ce Grand prix a rassemblé 31 quadrettes nationales au boulodrome Jean-Ducloux.
Parmi les quadrettes en lice figuraient quatre équipes de Saône-et-Loire. Or, trois d’entre elles : Preto (Cluny), Bouhot et Martin (Mâcon) n’auront a pas franchi le cap de la première journée de samedi.
Seule la quadrette des frères Troncy (Génelard) est arrivée hier matin en quart de finale où elle est tombée sur un écueil en étant sévèrement battue par l’une des plus grosses cylindrées du tournoi, en l’occurrence l’équipe de Majorel, Alcaraz, Dubuis, Amar (la Cro). Au stade des demi-finales, les champions lyonnais se sont difficilement imposés (8 à 4 au bout du temps réglementaire) dans le duel fratricide qui les opposait à la quadrette de Ruillat (Lyon sport métropole). La finale s’est jouée entre la « dream team lyonnaise » et Langloy (Saint-Vulbas). Mais les hommes de Majorel auront de nouveau bataillé pour s’imposer 10 à 6 face aux Bugistes.
Sur le 16 en double féminin (F2), victoire de Marie-Christine et Christiane Varillon, Ophélie Sarcey (Tarare) sur le score de 8 à 7 contre Marie-Pierre Coindre et Estelle Defrance (Romans).

LES IMAGES DE LA FINALE

Ce dimanche, le quatrième meeting GDP Vendôme a rendu son verdict, dans la chaleur du parc des expositions de Mâcon. La finale a été remportée par les Italiens de La Perosina, qui ont battu la Luxembourg Nutella Team 9-5.

Percherancier seul rescapé

Percherancier (second plan) poursuit sa route avec son équipe. Photo Benjamin Henry.
 
Les joueurs de Saône-et-Loire ne seront pas légion aujourd’hui au Parc des Expositions de Mâcon, pour la dernière journée du meeting GDP Vendôme. Pour être un peu plus précis, il ne reste, en réalité, qu’un seul joueur issu de notre département. Anthony Percherancier, ancien licencié de Génelard, Cluny et Digoin, sera ainsi au rendez-vous des huitièmes de finale ce matin, avec son équipe d’Annecy-Gobertier. Et ce dès 7 h 30, un horaire qui marquera le coup d’envoi d’une journée qui s’annonce particulièrement chaude.
Nul doute que les Haut-Savoyards auront à cœur de conserver leur titre obtenu l’an passé et de soulever une troisième fois ce trophée, après le sacre de 2012.

Les huitièmes de finale

- Rumilly - Lyon-Métropole
- Gap - Turin
- Italie-Biella - Saint-Maurice-l’Exil
- Annecy-Gobertier - Haute-Savoie
- Luxembourg - CRO Lyon
- Bastia - Slovénie
- Saint-Etienne Métropole - Bourgoin
- Saint-Vulbas - Fontaine
Début des parties à 7 h 30. La finale est programmée à 16 h 15. Entrée gratuite.

 

A en perdre la boule !

 Qui succédera à l’équipe d’Annecy, sacrée l’an dernier à Mâcon ? Réponse dimanche sur le coup des 18 h 30. Photo Simon Hue.
 
Les meilleurs boulistes mondiaux s’affrontent ce week-end à Mâcon dans le cadre de la finale du meeting GDP Vendôme. Trois bonnes raisons de venir les applaudir…

Non seulement la préfecture du département a toujours été une ville de boules, mais elle s’impose depuis plus d’une décennie comme LA ville des boules. Championnat de France quadrettes (1976, 1981, 1987, 2001, 2007), championnat du monde seniors (1978, 2009), championnat du monde féminin (2012), les plus grands événements et tous les plus grands champions se sont succédé sur les jeux du parc des expositions.
Héritier de cette tradition bouliste de haut niveau, le meeting GDP Vendôme et Mâcon étaient donc faits pour se rencontrer. C’est la troisième année consécutive que l’épreuve imaginée par Jean-François Gobertier va planter son décor sur les jeux du Parc des expos sous le regard des caméras de l’Equipe 21 qui retransmettra l’événement le dimanche 12 juillet. Si ce joyau qu’est le GDP Vendôme se cherchait un écrin, il l’a trouvé à Mâcon qui déroule chaque à année un véritable tapis rouge à ses stars.
Vingt-quatre équipes (quat re de plus que l’an dernier) s’affrontent dans le cadre de ce meeting GDP Vendôme dont Mâcon sera le troisième et dernier volet de la saison 4.
Parmi elles, une demi-douzaine de formations étrangères (Italie, Slovénie, Suisse, Luxembourg….) emmenées par quelques-uns des meilleurs joueurs mondiaux : Luigi Grattapaglia (La Perosina Turin) champion du monde en titre associé à Emanuele Bruzzone (dream team Italie) ; les Slovènes Davor Janzic et Jure Kosjek, vice-champions du monde 2013 à Bahia Blanca ; sans oublier les meilleurs Français, Romain Garcia (Gap), multiple champion du monde en simple, Sébastien Grail (Lyon Metropole), Alexandre Chirat, Jérémy Micoud (CRO Lyon), etc.. Bref, rien que du lourd. Du très lourd. Les titres de champion de monde vont se compter à la pelle sur les jeux du Parc des expos.
Et les Saône-et-Loiriens dans tout ça me direz-vous ? Eh bien, ils seront quelques-uns au rendez-vous, tous plus décidés les uns que les autres à briller à domicile. Anthony Percherancier (Annecy), David Ducoté (Valencin), Laurent Touraine (Saint-Maurice-l’Exil) ou encore Patrick Alcaraz (team Nutella Luxembourg) dont la formation se présentera à Mâcon avec l’étiquette d’équipe à battre après sa victoire à Saint-Maurice-l’Exil, début juin, lors de la 2e étape. On n’oubliera pas non plus, l’équipe de Saône-et-Loire (Desroches, Chavet, Leiva Marcon, Ascensi, etc...), nouvelle venue dans ce GDP Vendôme, qui compte bien vendre chèrement sa peau ce week-end à Mâcon. Ne serait-ce que pour prouver qu’elle méritait son invitation sur ce GDP-Vendôme 2015.

Le programme

l Samedi
8 h à 12 h 15 : première et deuxième parties de poule (partie limitée à 2 heures).
14 h : barrages de poules
16 h 30 à 18 h : défilé et présentation des équipes. Tir sportif en relais. Animations diverses.
18 h : Huitièmes de finale
l Dimanche
9 h 30 : Quarts de finale
13 h 30 : Demi-finales
16 h 15 : Finale
Parc des expositions à Mâcon. Entrée gratuite
Les titres de champion du monde vont se compter à la pelle sur les jeux du Parc des expos.
 

Les meilleurs boulistes du monde présents ce week-end

L’année dernière, Annecy a obtenu son premier titre. Photo D R
 
24 équipes vont participer à la dernière étape du GDP Vendôme.
 
Après les étapes de Saint-Chamond (42), les 18 et 19 avril, puis de Saint-Maurice-l’Exil (38), les 6 et 7 juin, le Parc des expositions de Mâcon sera, les 4 et 5 juillet, pour la deuxième année consécutive le théâtre de la troisième et dernière étape du GDP Vendôme, l’une des plus importantes épreuves internationales de boule lyonnaise.

Plus d’équipes étrangères

« Nous passons cette année de 20 à 24 équipes pour accueillir plus d’équipes étrangères » annonçait Fabrice Laposta, l’organisateur du Meeting GP Vendôme et lui-même sacré champion du monde sur les jeux du Parc des expositions, en 2009, lors de la présentation de cet événement, lundi après-midi, à l’hôtel de ville. Changement aussi avec l’arrivée d’une nouvelle chaîne de télévision. L’Équipe 21, de la TNT, remplace Sport + du bouquet Canal Satellite, avec une audience qui passe à 250 000 téléspectateurs au lieu de 60 à 70 000. Côté compétition, le Champion du monde a souligné que cette 3e et dernière étape s’annonçait très ouverte, après les victoires de Rumilly à Saint-Chamond et de Luxembourg team Nutella, à Saint-Maurice-l’Exil. Bref, les aficionados devraient encore se régaler en voyant des parties de très haut niveau.
« Nous avons tissé une relation spéciale avec Mâcon. Revenir ici est toujours un plaisir immense. Les joueurs aiment le Parc des expositions, ils sont impatients d’y revenir », lançait Fabrice La Posta,
Un plaisir partagé par le maire, Jean-Patrick Courtois, et de Pierre Marquis président de l’Olympique Mâcon boules, qui s’est montré lui aussi ravi d’accueillir ce meeting et le gratin des boulistes de France, d’Italie, de Suisse, du Luxembourg et de Slovénie.
Entrée gratuite

92 doubles National à Mâcon Ducarre (Génelard) et Lacroix (Digoin) échouent en demi-finale

Porté à 92 doubles en raison de l’afflux des engagements, le concours National de l’Olympique Mâcon Boules a affiché complet. Les clubs saône-et-loiriens (OMB, Digoin, Génelard et Charnay) alignaient à eux-seuls 9 formations qui ne sont pas sortis des poules pour quatre d’entre-elles : Troncy (Génelard), Desroches, Martin, Desroches (Charnay). A la suite de quoi, Bouhot (OMB) s’inclinait en 32es de finale, Martin (OMB) échouait en 16es de finale et Soarez (Digoin) chutait en 8e de finales.
Si bien qu’au début de la seconde journée, à l’heure d’aborder les quarts de finales, il ne restait que deux doubles de Saône-et-Loire : Arnaud Ducarre, Patrick Biz, Alain Chevrot (Génelard) et Fabien Lacroix, Damien Chaudagne, Louis Perrichon (Digoin). Lesquels se sont respectivement imposés sur des scores relativement serrés face à Pallon (Saint-Etienne) et Ruillat (ASCUL).
Même cas de figure pour les demi-finales où les seuls boulistes du département restant en lice échappaient à un duel fratricide, mais chutaient contre Marques (Saint-Vallier) pour Ducarre, et contre Sibert (Béligny) pour Lacroix. « On a manqué de forme pour finir » regrettaient les Génelardais champions de France 3e division.
La finale a opposé des doubles de la Drôme et du Rhône : Philippe Marques, Julien Blacher, Fabien Gianazza (Saint-Vallier) contre Jean-Claude Sibert, Christophe Vanel, Serge Cognet (Béligny). Les premiers se sont imposés face aux seconds sur le score de 13 à 10.

Les résultats

Quarts de finales : Ducarre (Génelard) b. Pallon (Saint-Etienne) 11 à 8 ; Marques (Saint-Vallier) b. Besse (ASCUL) 13 à 12 ; Sibert (Béligny) b. Maron (Pont l'Evêque) 13 à 5 ; Lacroix (Digoin) b. Ruillat (ASCUL) 13 à 10
Demi-finales : Marques (Saint-Vallier) b. Ducarre (Génelard) 13 à 2 ; Sibert (Béligny) b. Lacroix (Digoin) 13 à 5
Finale : Marques (Saint-Vallier) bat 13 à 10 Sibert (Béligny).

le 22/09/2014 à 05:00 | Michel RAYMOND (CLP)
 
Les vainqueurs, l'équipe Marques (26) du 96 doubles de Mâcon (20 et 21/09/2014)
Les deux équipes saône-et-loiriennes Lacroix (Digoin) et Ducarre (Génelard) perdent en demi-finale
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
CONTACT